"Ambition pour les sciences et les technologies à l'école", bientôt 1 an

Publié le par damerlepion

  Sans titre

 

Les enseignants disposent de nombreux outils de travail disponibles sur le site pédagogique de "La main à la pâte", sur le site Éduscol et sur les sites des académies. Ces ressources seront enrichiesavant la fin de l’année scolaire en prenant appui sur celles issues des plans départementaux.
Le catalogue du réseau SCÉRÉN-CNDP propose aux professeurs des écoles des ouvrages les aidant à mettre en oeuvre une pédagogie fondée notamment sur la démarche d’investigation : 50 activités de recherche en mathématiques aux cycles 2 et 3, 50 activités en sciences expérimentaleset technologie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Trois objectifs
-mettre à disposition des maîtres des progressions sur les trois années du cycle des approfondissements pour garantir la progressivité de l’apprentissage des connaissances scientifiques, et une liaison plus fine avec le collège comme c’est déjà le casen mathématiques
-proposer des outils d’évaluation pour aider les maîtres à valider, dans le cadre du livret personnel de compétences (LPC), les compétences acquises par les élèves
-réaliser un guide de sélection de jeux scientifiques et mathématiques intégrant desjeux sur support informatique et des jeux traditionnels.

La qualité de l’offre s’appuie aussi sur de fructueux partenariats, notamment avec les Instituts de recherche sur l’enseignement des mathématiques (IREM). Ce réseau, solidement implanté, propose, à destination des professeurs, des formations et ressources sur les mathématiques et la culture scientifique. Des partenariats avec des instituts de recherche contribuent à renforcer la relation des enseignants avec la recherche et la science vivante, active dans les laboratoires universitaires. Ils permettent de développer un tutorat par des chercheurs et des échangesentre maîtres-formateurs et université.

Développer l’usage des jeux pour apprendre
L’essentiel :
-Jouer pour apprendre : se concentrer, mieux mémoriser, acquérir des automatismes, développer des stratégies
-Jouer pour se dépasser, se lancer des défis
-Mieux connaître les jeux scientifiques

Jouer pour apprendre
Le jeu permet d’installer un environnement favorable à l’apprentissage en liant travail et plaisir.
Il permet de développer la motivation et la concentration des élèves et d’encourager leur esprit d’autonomie et d’initiative. L’activité de jeu contribue ainsi progressivement à la construction des acquisitions fondamentales et développe des attitudes et des aptitudes intellectuelles propices aux apprentissages.
Le jeu permet également de favoriser le développement affectif et relationnel de l’élève tout en contribuant à son développement cognitif.
L’utilisation adaptée de jeux pour apprendre permet de développer la mémorisation, de travailler les fondamentaux par une approche différente.
Une mission de l’inspection générale de l’éducation nationale dans les pays nordiques a pu montrer que les jeux mathématiques occupent une place importante à l’école primaire et constituent des objets de réflexion et d’étude importants au sein de la formation des maîtres.
Ils sont considérés comme un des moyens de faire entrer les mathématiques dans la vie de la classe et, par là même, de les rendre concrètes.

De nombreux jeux existent qui associent mémorisation et stratégie
les jeux traditionnels comme les échecs
les jeux à règles comme les jeux de cartes
les jeux de construction

L’apprentissage de règles du jeu parfois complexes, la démarche par essais et erreurs, les recherches de causalité, d’équivalence, de temporalité sont assez semblables dans les jeux et les situations de séquences scolaires, tout particulièrement dans le domaine des enseignements scientifiques.
À travers le jeu, la pratique de la suite, de la comparaison, de l’addition ou du complément des nombres, dès les classes de maternelle, permet d’ancrer fortement les fondamentaux.

Mieux intégrer les jeux pour apprendre
Dans le cadre du plan sciences et technologies à l’École, les enseignants, à tous les niveaux de l’école primaire, sont formés et accompagnés pour mieux intégrer cette dimension du jeu pour apprendre, pendant le temps de classe et l’accompagnement éducatif.
Afin d’aider les enseignants à choisir les jeux les plus adaptés en fonction des différents objectifs d’apprentissage, le Centre national de documentation pédagogique (CNDP) prépare un guide d’accompagnement pour un usage pédagogique et professionnel du jeu pour apprendre.
Le ministère de l’éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative a également décidé de nouer un partenariat avec la Fédération française des échecs afin de favoriser la pratique des échecs en milieu scolaire. À cet égard, des jeux d’échecs seront diffusés gratuitement dans les écoles par la fondation "L’Échiquier de la réussite". Le jeu d’échecs permet aux élèves de développer leurs capacités intellectuelles : mémoire, raisonnement logique, capacité d’abstraction, mise en oeuvre de stratégies de résolution, etc.

 

Lire l'article ICI

Damerlepion

Publié dans Pédagogie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article